4 Commentaires


  • olivier

    Merci pour ce très beau partage – il faut que tu écrives, tu as du style et sait aller au coeur des choses. Une nouvelle sans le style internet, ça serait chouette et je pense que tu pourrais être publiée rapidement ! Cette expérience pourrait être bien utile à pas mal de personnes également. Sur le fond, je te trouve bien « naïve » (et bien courageuse également) car partir en Afrique avec de telles failles, sans connaissances, semble-t-il, de certaines aspects de la culture d’Afrique Centrale, c’était te jeter dans la gueule du loup (tu devrais t’imaginer ce que pensent la plupart des hommes africains des filles blanches et jolies – ou non – qui voyagent seules ! De plus, comme tu es jolie, et que tu n’as pas d’homme, il est inimaginable qu’ils ne pensent pas que tu soies venue en Afrique uniquement pour admirer les beaux paysages et connaitre les us et coutumes du pays ! (Tu as pu voir que ton violeur ne voulait pas non plus que tu rencontres un autre homme ! Tu devais être SA femme blanche, SON trophée, rien que pour lui !)
    A moins, que justement, pour aller encore plus loin, ce type de démarche (partir seule en Afrique) soit une quête, pour connaître tes limites, jouer avec tes peurs les plus profondes, tester tes peurs de l’abandon, remuer le couteau dans la plaie et REPRODUIRE des schémas de relations toxiques passées dans un autre contexte. Voyager seule en Afrique, c’est sortir de sa zone de confort, c’est se mettre en danger ! Comme l’a montré Lucy Vincent dans ses ouvrages, au niveau des émotions, la peur et l’amour et/ou le désir sont des sensations identiques au niveau hormonal et donc qui brouillent l’analyse (on voit la confusion que tu décris très bien dans ton texte). Tu n’es pas bien, tu sens que cela ne va pas mais tu n’arrives pas à te sortir de la situation de mal-être ou souffrance car cette souffrance justement te donne l’impression d’exister – ça fait mal mais je sens cette douleur, je sens cette douleur donc j’existe ! Je souffre donc j’existe ! La douleur, le malaise te remplissent, te font mal mais ces douleurs te donnent la sensation de ton corps, de ta personne, d’être présente, vivante !
    Tu auras appris de la culture « africaine », enfin, celle de certains hommes africains. Tous les hommes africains ne sont pas à mettre dans le même panier de « crabes ». Je crois qu’avec ton « profil », on s’attire automatiquement des ennuis, pire, on provoque la rencontre avec des êtres toxiques. Il est vrai que la solitude intérieure, la peur de ne pas être aimée (certainement liée à l’enfance, peur de l’abandon…) conjuguée au besoin de se raccrocher à quelqu’un lorsque l’on voyage vont agrandir les brèches dans lesquelles vont s’engouffrer les prédateurs (ce sont ces mêmes failles qui vont peut-être permettre à un homme lambda de se transformer en prédateur). Dans chaque pays, il y a des personnes ainsi dont c’est l’activité principale de chercher des touristes et qui ont appris avec le temps à analyser, ne serait-ce que par la démarche, la voie, les hésitations, la psychologie de la personne qui voyage. De nombreuses femmes en ont fait et en font toujours les frais (il ne faut pas oublier cette dimension également). Je suis surpris que tu n’aies pas cherché à te raccrocher aux loueurs du RB&B qui aurait pu te faire visiter le Gabon … en toute sécurité (business oblige).
    Si tu n’es pas sortie de ta location RB&B, c’était par peur, pas par fatigue. On se sent toujours très fatigué quand on a pas envie de faire les choses. Tu n’es pas sortie au départ car cette peur, toutes ces angoisses qu’on ne veut pas s’avouer, (qu’est ce que je me sens fatiguée !) te paralysaient.
    L’important est que tu arrives à analyser tout cela avec de la distance. La gageure étant de tirer des enseignements et d’évoluer, ne pas répéter les mêmes schémas (pas facile). Je te conseillerai la lecture d’ouvrages de Walter Riso (si tu lis l’espagnol) http://www.walter-riso.com/2985-2/ (Amores altamente peligrosos) qui a écrit justement sur les relations toxiques où certaines personnes cherchent à rencontrer des personnes qui leur seront … forcement toxiques. Take care !
    MONCADA53
    ps; je n’ai voyagé qu’une seule fois en Afrique (Sénégambie) sur mes 120 voyages mais je connais très bien le milieu et la culture africaine (j’ai failli me marier avec une Camerounaise) ; je dois dire que le voyage avait été assez éprouvant, au départ en tout cas. En Afrique, il faut se battre en permanence contre les représentations du « toubab » qu’ont les Africains. C’est un peu saoulant mais c’est l’héritage de la colonisation, il faut l’accepter, et des différences nord/sud ! Il faut connaître des Africains qui vivent en France et tout sera plus facile (pas sûr cependant !) pour un autre voyage… (réparateur ?) Cependant, l’Afrique noire apprend à voyager. Les autres pays paraissent « plus faciles » par la suite. Cette expérience va certainement te permettre d’aborder ta vie différemment… si tu souhaite sortir de tes schémas toxiques bien sûr !
    Je ne voyage désormais qu’à Cuba, ma seconde patrie car tout m’intéresse dans ce pays, sa révolution, son histoire, son peuplement (on y est en sécurité – à condition de ne pas faire n’importe quoi non plus !) même si tout n’est pas rose, loin de là – j’y ai développé des amitiés solides, indéfectibles – j’ai laissé 50000 dollars chez une dame dont je connais la famille depuis 20 ans) – il est vrai que lorsque l’on voyage, il faut, à un moment donné, faire confiance à l’autre ou non (avec toute l’incertitude que cela implique – j’ai plein d’anecdotes à ce sujet mais je serais bcp trop long), et c’est en voyageant que l’on apprend à voyager !

    novembre 01, 2019
  • Dommage de l’harcèlement de l’homme et ce qui compte c’est que ton amie était là pour te donner des conseils .Et ne t’inquiéte pas si je dis : Tu es une femme vraiment charmante parceque je suis une femme . J’ai aussi vécu un harcèlement sexuelle quans j’avais 9 ans par mon tonton mais je n’en ai parlé à personne ! Ce qui est bien chez toi c’est que tu as dis à quelqu’un ! Après passe une bonne vie et occupes bien soin de toi ! 🙂

    juillet 02, 2019
    • Merci Laura pour ton partage. Toi aussi, prends bien soin de toi.

      juillet 04, 2019
  • Jean Marie

    Je partage ton avis .Ta vulnérabilité a été bien comprise mais ton interlocuteur du jour était mal inspiré dès le depart car à tes cotés il ne voyait que te faire l’amour.Ta disposition d’être en sa compagnie lui a donné de l’assurance de foncer et poutant toi tu étais au dessus de sa médiocrité.

    février 09, 2019

Écrivez votre commentaire


Prénom*

Email (ne sera pas publié)*

Site web

Your comment*

Envoyer

Site personnalisé par Aimeraude