19 Commentaires


  • […] de la louve, un texte qui explique des parts d’ombre de moi et des émotions sensibles, puis Ode à mon corps, des photos de moi où je me montre nue, ainsi que Je t’aime, homme, une vision très […]

    juin 26, 2017
  • […] nue dans la nature pour Adèle, une amie photographe, deux ans auparavant et cela avait été une expérience inédite et très […]

    septembre 29, 2016
  • Bonjour Mathilde, un grand merci pour cet article, pour ce partage authentique. Très touchée par le message de ton corps qui résonne en moi. Vive l’authenticité, la vulnérabilité et la beauté de ce que nous sommes!

    juin 29, 2016
  • […] des histoires d’amour destructrices, arrêter de vouloir sauver mon partenaire, apprendre à respecter mon corps et mon sexe, faire la paix avec l’homme, le masculin en moi et à l’extérieur de moi, […]

    juin 25, 2016
  • thierry vergneaux

    Il n’y a pas d’intérêt à exposer son corps certes.
    Mais il y a encore moins d’intérêt à le cacher.
    Il suffit d’être dans son corps naturellement.

    février 21, 2015
  • thierry vergneaux

    Pourquoi se "montrer" nue, et pas tout simplement "être" nue ?
    Le premier est une forme d’exhibitionnisme, le second est une forme d’être naturellement.
    Le langage courant nous amène à penser à l’envers, nous oblige à faire un effort pour vivre naturellement.
    C’est une belle démarche de rechercher son corps perdu par des années de manipulation mentale.
    Vit bien dans ton véhicule de vérité !

    février 21, 2015
  • boussard valerie

    Merci Mathilde de ton beau et vrai message. C’est tellement vrai ce que ton corps a bien voulu te transmettre et qu’à ton tour tu nous as livré sincèrement et gracieusement. Merci !
    Bisous

    février 06, 2015
  • walter Vanessa

    Je propose aussi des ateliers d’art thérapie. Je réalise des mandalas en sable coloré, techniques mixtes ou collage. Enchantée d’avoir découvert votre Blog:-)

    février 05, 2015
  • ludovic

    On a tellement été aliéné par l’idée de dualité entre le corps et l’esprit, l’esprit cartésien… tout l’intuitif, tout le naturel est laissé de côté, c’est comme si on reniait nos origines, avant d’être des êtres pluricellulaires nous avons été monocellulaire, le développement du cerveau s’est élaboré avant tout par le cervelet… ce que j’exprime là c’est tout simplement que l’homme a essayé de supprimer les bases sur lesquelles il s’est construit et c’est comme scier la branche sur laquelle on se trouve…merci pour ces remarques si pertinentes et pleine de sagesse!!!

    février 05, 2015
  • Ella

    Merci! *Pour la beauté des photos *Pour la beauté des propos *Pour la beauté qui se dégage de ce corps, nu et pur, nu mais sans cette connotation sexuelle trop souvent associée à la nudité *Pour la beauté de votre âme (qu’on voit derrière le ciel de vos yeux! 😉 * Pour la beauté de cet Amour: puisse-t-il se répandre en et entre chacun(e)!

    février 05, 2015
  • http://la-haut.e-monsite.com/blog/nu.html

    Bonjour. Mille mercis pour ce très bel article. J’aimerais savoir si vous me permettez de le mettre sur mon blog. Cordialement.

    février 05, 2015
  • walter Vanessa

    Merci beaucoup pour ces mots emplis de vérité, de sincérité, ces photos pleine de pureté et de simplicité!

    février 05, 2015
  • karine

    bonjour je trouve que ce que vous dites est intéressant, vos photos très belles mais je trouve aussi qu’un corps est personnel et je ne vois pas l’intérêt de les exposés,en faisant nous même l’expérience nous auront nos ressentis

    février 05, 2015
  • goninet

    Oui le livre de Morgan Marlo sur les aborigènes est puissant très….
    Patrice

    février 05, 2015
  • Isabelle

    Très beau texte. Très belles photos. Je comprends sans vous connaître que vous vous êtes trouvée "entièrement" "intégralement’. Ne faire qu un avec sois meme beau cadeau.

    février 04, 2015
  • Geraldine

    Vos photos sont si belles et si douces…bravo ! Il faut prendre conscience de notre corps, de cette fabuleuse machine si parfaite et si belle, car parfois on n’en prend pas soin, on le néglige, mais avec le temps, on le regrette…Vivez dans la plénitude et profitez de votre magnifique ami qu’est votre corps !

    février 04, 2015
  • ninon

    C’est un très beau texte <3 pourrais tu me donner quelques titres des livres que tu lis sur les aborigènes ? 🙂

    février 04, 2015
  • Frédéric

    Chère Mathilde,

    Quelle extraordinaire expérience, quelle audace !

    J’aime beaucoup ton ode au corps. L’exultation que cela t’a procurée comme une expansion de ta conscience du monde et de la découverte de la nature profondément inter-relationnelle de notre incarnation terrestre.

    Lors d’une transe, j’ai un jour connecté cette dimension… je me voyais flotter dans l’espace intersidéral et je contemplais mon corps qui était parfait. Un peu comme le monolithe dans "2001 l’odyssée de l’espace". Le message était que notre corps est comme un vaisseau que nous habitons, créé pour nous, il est parfait de base, mais pas seulement dans la dimension matérielle. Il nous permet de nous relier au monde, et de ne le faire que sur la partie sensationnelle, me semble très restrictif.

    Je te remercie pour ce partage et pour les émotions que tu permets.

    janvier 30, 2015
  • domi

    Superbe texte… je me souviens grâce à toi de ce moment fabuleux qu’a été cette baignade il y a des années dans l’Ardèche. .. sentir l’eau fraîche glisser sur la peau, sensation de liberté totale et tu as raison de ne faire qu’un avec la Nature. Bravo à la photographe, et à toi pour ces images que vous nous offrez

    janvier 30, 2015

Écrivez votre commentaire


Prénom*

Email (ne sera pas publié)*

Site web

Your comment*

Envoyer

Site personnalisé par Aimeraude